Steve Bannon craque alors qu’il risque 2 ans de prison et accepte de témoigner devant le comité 1/6


  • Facebook


  • Twitter


  • Pinterest


  • Reddit


  • Flipboard


  • Imprimer


  • E-mail


  • Copier le lien


  • Comme



  • Suite

Le Comité 1/6 ne joue pas avec l’arnaque du privilège exécutif de Bannon et Trump, et ils ne vont pas donner à Steve Bannon une plate-forme publique.

Le New York Times a rapporté :

Sa décision est une volte-face remarquable pour M. Bannon qui, jusqu’à samedi, avait été parmi les plus obstinés et les plus provocateurs des témoins potentiels du comité. Il avait promis de transformer l’affaire pénale contre lui en “délit infernal” pour le ministère de la Justice.

Le procès de M. Bannon pour deux chefs d’accusation d’outrage criminel au Congrès est prévu pour le 18 juillet. Chaque chef d’accusation est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à un an de prison et d’une amende de 100 000 $.

Il reste à voir comment la nouvelle posture de M. Bannon affectera la procédure pénale et dans quelle mesure il sera ouvert. Il pourrait refuser de parler de certains sujets, invoquant son droit au cinquième amendement contre l’auto-incrimination, comme l’ont fait d’autres témoins.

Bannon peut venir au Comité et plaider la Cinquième sur tout. Les avocats et les experts pensaient que Steve Bannon et Trump tentaient de jeter les bases d’une fausse revendication de privilège exécutif par Trump.

On ne sait pas ce que Steve Bannon dira ou s’il acceptera de dire quoi que ce soit, mais le Comité ne joue pas avec lui. Steve Bannon n’aura pas de tribune publique pour défendre Donald Trump. La déposition de Bannon sera prise en privé à huis clos.

Steve Bannon espère probablement que le ministère de la Justice abandonnera les poursuites contre lui s’il témoigne, mais ce n’est pas ainsi que fonctionne l’outrage au Congrès.

Bannon envisage une condamnation pénale, et quand les choses se sont passées, il a reculé.


  • sauvegarder