Prithviraj Sumukran et le réalisateur Shaji Kailas s’excusent pour un dialogue dégradant contre des enfants handicapés

Réalisé par Shaji Kailas, Kaduva, le thriller d’action d’époque de Prithviraj Sukumaran, a suscité la controverse. Dans l’une des séquences du film, le personnage du protagoniste Prithviraj, Kaduvakunnel Kuriyachan alias Kaduva, signifiant littéralement Tigre, dit que les enfants spécialement handicapés naissent à cause des péchés commis par leurs parents.

Ce dialogue controversé a été fortement critiqué et condamné. Kailas s’est rendu sur son compte Facebook et a rédigé de longues excuses en tamoul. Selon The Hindu, les excuses se lisent comme suit : “J’exprime mes excuses inconditionnelles pour les dialogues de mon film qui ont causé de la douleur aux parents d’enfants handicapés. Je vous demande de considérer cela comme une erreur de notre part et de nous pardonner.

“Le fait est que le scénariste Jinu qui a écrit la scène, ou moi qui a réalisé la séquence ou Prithviraj qui a joué dans la scène n’a pas pensé aux autres aspects du dialogue quand nous l’avons tourné. Nous ne pensions qu’à transmettre l’étendue de la cruauté du méchant envers le public”, poursuit-il dans ses excuses.

LIRE | Kaduva Twitter Review: Les internautes saluent l’acteur de Prithviraj Sukumaran-Vivek Oberoi comme un “film de masse masala”

Le cinéaste conclut : « Nous n’avions pas l’intention de dire que les enfants handicapés souffrent à cause des actes de leurs parents. J’ai vu des écrits de parents disant qu’ils étaient peinés par ces dialogues à Kaduva. le mal qui a été causé, je présente toujours des excuses.”

Partageant les excuses de Shaji sur son compte Twitter le dimanche 10 juillet, Prithviraj a écrit : “Désolé. C’était une erreur. Nous le reconnaissons et l’acceptons” et a ajouté un emoji mains jointes.

Pour les non-initiés, la version originale en malayalam du film avec Vivek Oberoi est sortie en salles le 7 juillet, et ses autres versions doublées en tamoul, télougou, kannada et hindi sont sorties en salles le 8 juillet.