L’Inde empêche un photojournaliste cachemiri de s’envoler pour Paris

Espace réservé pendant le chargement des actions d’article

NEW DELHI – Une photojournaliste cachemirienne lauréate du prix Pulitzer a déclaré samedi qu’elle avait été empêchée par les autorités indiennes de l’immigration de se rendre à Paris sans donner de raison.

Dans un tweet, Sanna Irshad Mattoo a déclaré qu’elle devait se rendre de New Delhi à Paris pour un lancement de livre et une exposition de photographies en tant que l’une des 10 lauréates de la Serendipity Arles Grant 2020.

“Malgré l’obtention d’un visa français, j’ai été arrêtée au bureau de l’immigration à l’aéroport de Delhi”, a-t-elle déclaré.

Elle a dit qu’elle n’avait reçu aucune raison, mais que les agents de l’immigration lui avaient dit qu’elle ne pourrait pas voyager à l’étranger.

Les autorités indiennes n’ont fait aucun commentaire dans l’immédiat.

Mattoo figurait parmi les lauréats du prix Pulitzer 2022 dans la catégorie Feature Photography pour la couverture de la crise du COVID-19 en Inde au sein d’une équipe Reuters.

Elle travaille comme photojournaliste indépendante depuis 2018 et décrit la vie au Cachemire sous contrôle indien, où les insurgés se battent pour l’indépendance du Cachemire ou sa fusion avec le Pakistan voisin.

Les journalistes ont longtemps bravé les menaces dans cette région agitée alors que le gouvernement cherche à contrôler plus efficacement la presse pour censurer les reportages indépendants. Leur situation s’est aggravée depuis que l’Inde a révoqué la semi-autonomie de la région en 2019.