Les ministres israéliens se présenteront comme partenaires aux prochaines élections

JÉRUSALEM – Les dirigeants de deux partis de la coalition gouvernementale sortante d’Israël ont annoncé dimanche qu’ils se présenteraient en tant que partenaires politiques lors des prochaines élections législatives.

L’annonce de Gideon Saar et Benny Gantz a été le premier changement dans le paysage politique israélien depuis que la Knesset a voté pour se dissoudre le 30 juin et renvoyer le pays aux urnes pour élire un nouveau parlement.

Israël organisera ses cinquièmes élections en moins de quatre ans en novembre après la chute du gouvernement dirigé par le Premier ministre Naftali Bennett le mois dernier. Les quatre élections précédentes étaient en grande partie des référendums sur l’aptitude du dirigeant de longue date Benjamin Netanyahu à occuper le poste de Premier ministre alors qu’il était inculpé pour corruption.

Gantz, ancien chef d’état-major de l’armée, dirige le parti centriste Kakhol lavan et est ministre de la Défense d’Israël. Saar est un ancien membre du parti Likud autrefois dominant qui a rompu les rangs et formé son parti belliciste Nouvel Espoir. Il est actuellement ministre de la Justice.

Tous deux étaient des membres clés de l’alliance de huit partis divers qui ont uni leurs forces l’année dernière pour évincer Netanyahu après 12 ans au pouvoir.

Gantz a déclaré que les deux partis unissaient leurs forces afin de fournir aux électeurs une option centriste forte pour aider à mettre fin à la crise politique prolongée du pays.

“Aujourd’hui, nous jetons les bases du prochain gouvernement”, a-t-il déclaré.

Saar a déclaré que l’objectif était de sortir de l’impasse politique et de former “un large gouvernement d’union nationale qui ne dépend pas des marges”. Il a dit que Gantz était le mieux placé pour diriger en tant que Premier ministre.