Le réseau de Sprint est officiellement fermé

Les tours LTE restantes de l’opérateur sans fil américain Sprint ont commencé leurs fermetures officielles, a confirmé un porte-parole de T-Mobile. Le bord. Cela fait plus de deux ans que l’acquisition de Sprint par T-Mobile s’est déroulée en avril 2020, y compris son réseau, ses magasins, ses actifs, son spectre, ses tours et ses clients.

T-Mobile a mis hors service le spectre sans fil de Sprint de ses réseaux 3G et LTE pour accélérer l’ajout de bande passante et accélérer la couverture de son réseau 5G national. Avec 66,7 millions d’abonnés avant la fusion, T-Mobile compte désormais plus de 109 millions d’abonnés au T1 22 (La source) et est le transporteur numéro 2 aux États-Unis. (Verizon compte le plus d’abonnés : 143 millions au T1 22 [Source]) lance son service haut débit 5G à domicile dans les régions rurales des États-Unis.

Mon magasin Sprint local était l’un de ceux convertis en magasin d’exposition T-Mobile (août 2020)

T-Mobile a dû faire face à de nombreux obstacles et refus de la part des régulateurs et des critiques qui se sont opposés à la fusion pour des décisions anticoncurrentielles susceptibles de nuire aux consommateurs et de menacer les emplois et les entreprises (concessionnaires tiers).

Sprint me rappelle personnellement des souvenirs. J’étais un client de Sprint dans les années qui ont précédé la révolution de l’iPhone et je me souviens de l’époque du push to talk, d’une plus grande variété de téléphones dans les salles d’exposition et de l’époque où les vitesses de téléchargement CDMA 3G étaient à une vitesse fulgurante de 2,7 Mbps. Il y a trop de facteurs pour identifier un seul événement dans son histoire qui aurait pu causer la chute de Sprint.

Au revoir Sprint, c’était agréable de vous connaître.

La source