Le contingent japonais secoué par l’épidémie de Covid

Sept membres de l’équipe du Japon aux Championnats du monde d’athlétisme, dont deux marathoniens, ont été testés positifs au Covid-19, ont annoncé samedi les organisateurs. Une déclaration conjointe de World Athletics, de l’Association japonaise des fédérations d’athlétisme et des organisateurs locaux a déclaré que l’épidémie avait touché les athlètes d’endurance et le personnel lors des championnats de l’Oregon.

Open de Singapour : PV Sindhu sacré champion

Deux marathoniens, quatre membres du personnel de soutien et l’entraîneur-chef de l’équipe avaient renvoyé des tests positifs.

L’identité des personnes impliquées n’a pas été divulguée.

Le communiqué indique que les sept personnes avaient déjà été isolées et resteront isolées pendant cinq jours.

“Des mesures sont prises pour empêcher la propagation du COVID-19 tant au sein de la délégation japonaise que parmi toutes les équipes présentes pour les championnats”, indique le communiqué.

“Tous les athlètes ont été entièrement vaccinés comme condition préalable à la participation à ces championnats.”

Par mesure de précaution, tous les membres restants de la délégation japonaise seraient tenus de ne pas partager les espaces communs avec d’autres délégations.

Il a déclaré que les membres de l’équipe japonaise seraient “dans la mesure du possible, hébergés de manière indépendante pour empêcher la propagation de la contamination au sein de la délégation japonaise”.

Championnats du monde d’athlétisme, Jour 2 Inde Résultats : Murali termine 7e de la finale du saut en longueur

L’épidémie survient au milieu d’une vague d’infections à travers les États-Unis alors que de nouvelles variantes de Covid-19 s’installent.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont déclaré cette semaine que 21 des 36 comtés de l’Oregon étaient désormais considérés comme présentant un risque “élevé” de contracter le virus.

Plus tôt samedi, l’athlète britannique Morgan Lake a annoncé qu’elle avait été contrainte de se retirer des Championnats du monde après avoir été testée positive au Covid-19.

Lake a déclaré qu’elle avait passé cinq jours en isolement sans montrer aucun symptôme, mais qu’elle était toujours testée positive pour le virus.

“Il y a un mauvais timing et il y a une exposition à Covid la semaine des champions du monde”, a écrit Lake sur Twitter.

“Absolument navrée de devoir regarder depuis ma chambre d’hôtel et bien que je sois reconnaissante de me sentir bien à 100%, c’est encore plus frustrant de savoir que je suis physiquement prête à concourir mais que je ne peux pas”, a-t-elle tweeté.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles, regardez les meilleures vidéos et la télévision en direct ici.