L’ancien patron de la F1, Bernie Ecclestone, dit qu’il “prendrait une balle” pour Vladimir Poutine

L’ancien patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone, est de nouveau à la une des journaux, mais malheureusement pour toutes les mauvaises raisons. Dans une série de commentaires controversés, l’homme d’affaires a déclaré qu’il “prendrait une balle” pour Vladimir Poutine et que le président russe est une “personne de première classe”.

Ecclestone est ami avec Poutine depuis la création du GP de Russie en 2014.

Lors d’une interaction sur l’émission de télévision britannique Good Morning Britain, avec les animateurs Ben Shephard et Kate Garraway, Ecclestone a été entendu faire des commentaires controversés. On lui a également demandé si le président russe était toujours son ami et dans sa réponse, Ecclestone a déclaré : « Je prendrais toujours une balle pour lui. Je préférerais que ça ne fasse pas mal, mais je prendrais quand même une balle.

A LIRE AUSSI | Le choix des mots de Nelson Piquet est incorrect mais il n’est pas raciste, déclare Max Verstappen

Cependant, l’Anglais de 91 ans ne s’est pas arrêté là en décrivant Poutine comme “honorable”.

Il a critiqué le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour ne pas avoir correctement géré l’invasion russe. Ecclestone pense que le président ukrainien aurait pu faire plus pour arrêter la guerre.

Sans surprise, les commentaires de l’ancien directeur général de la Formule 1 ont reçu un énorme contrecoup. Le septuple champion de F1 Lewis Hamilton fait partie de ceux qui ont critiqué les propos d’Ecclestone.

“Nous n’en avons pas besoin de plus, d’entendre quelqu’un qui croit en la guerre, et le déplacement de personnes et le meurtre de personnes, et qui soutient cette personne [Putin] me dépasse », a déclaré Hamilton selon un rapport publié par The Guardian.

La Formule 1 a également pris ses distances avec les commentaires d’Ecclestone. La publication rapporte qu’un porte-parole de la Formule 1 avait déclaré que les commentaires du milliardaire étaient ses opinions personnelles et tout simplement contraires aux valeurs du sport.

Ce n’est pas la première fois qu’Ecclestone se retrouve au centre de polémiques. En mai, il a été arrêté pour avoir porté illégalement une arme à feu. L’arrestation a eu lieu au Brésil alors qu’il devait se rendre en Suisse depuis Sao Paulo dans un jet privé.

Auparavant, il était également accusé d’avoir soudoyé un ancien banquier pour obtenir un résultat rentable dans le cadre d’un accord commercial particulier sur la Formule 1.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles, regardez les meilleures vidéos et la télévision en direct ici.