L’AFI autorise le sauteur en longueur Jeswin Aldrin à participer aux championnats du monde

Le sauteur en longueur Jeswin Aldrin a été autorisé dimanche par la Fédération indienne d’athlétisme (AFI) à participer aux prochains championnats du monde, bien qu’il n’ait pas atteint la marque stipulée lors des deux essais organisés plus tôt ce mois-ci.

Aldrin a été convoqué pour des essais les 4 et 8 juillet et invité à sauter près de 8,10 m pour participer aux Championnats du monde du 15 au 24 juillet à Eugene, aux États-Unis. Mais, il n’a pu franchir que 7,99 m et 7,93 m lors des deux épreuves organisées à Thiruvananthapuram et Patiala.

L’AFI, cependant, a décidé de permettre à Aldrin de participer à la pièce maîtresse.

A LIRE AUSSI | La Formule E remet l’Inde sur la carte mondiale du sport automobile, mais va-t-elle relancer le sport automobile indien ?

“AFI a décidé aujourd’hui, en consultation avec les membres du comité de sélection, d’inclure le sauteur en longueur Jeswin Aldrin dans l’équipe pour les Championnats du monde d’athlétisme Oregon22, après avoir sauté près de 8,00 m lors des essais organisés au NIS Patiala vendredi”, a déclaré le AFI a déclaré dans un communiqué.

Nous avons décidé de lui donner la chance de participer aux Championnats du monde après avoir sauté 7,99 m lors du premier essai et 7,93 m à Patiala, a déclaré le président de l’AFI, Adille Sumariwalla.

Aldrin avait franchi la barre de qualification des Championnats du monde de 8,22 m lors de la Coupe de la Fédération en avril, mais il n’a pas été nommé dans l’équipe indienne d’origine au motif que sa performance avait constamment chuté après cette performance. Il avait 7,82 m, 7,69 m et 7,71 m lors des trois compétitions suivantes.

Le quart de mille Aishwarya Mishra a également participé aux deux essais les 4 et 8 juillet, mais n’a pas réussi à impressionner les sélecteurs AFI. Elle a réussi respectivement 53.15s et 53.80s alors que le temps stipulé était « proche de 52s ».

Aishwarya, qui avait échappé aux autorités de contrôle antidopage en mai, avant de refaire surface de nulle part, faisait partie de l’équipe indienne d’athlétisme de 22 membres annoncée le 30 juin, mais soumise à un essai et à un contrôle antidopage.

Elle avait réussi un temps de 51,18 secondes lors de la Coupe de la Fédération en avril, sur la base de laquelle elle s’était qualifiée pour les Championnats du monde en enfreignant la norme d’entrée de 51,35 secondes.

Elle a disparu après sa performance en Coupe de la Fédération et a échappé aux autorités de contrôle antidopage. Elle a de nouveau refait surface avant les championnats nationaux inter-États à Chennai à la mi-juin et l’AFI ne lui a permis de concourir que pour être disqualifiée en raison d’un faux départ dans les manches de 400 m.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles, regardez les meilleures vidéos et la télévision en direct ici.