La star de Virata Parvam, Sai Pallavi, révèle qu’elle a été battue par ses parents après avoir trouvé sa lettre d’amour en classe 7

Sai Pallavi a récemment révélé que ses parents l’avaient battue après avoir appris qu’elle avait écrit une lettre d’amour à un garçon alors qu’elle était à l’école. Dans le film le plus récent de Pallavi, Virata Parvam, son personnage Vennela risque sa vie pour apporter une lettre de la mère de Ravi à Rana Daggubati alias Ravi.

En réalité, cependant, Pallavi n’a jamais tenté d’envoyer une autre lettre après avoir été réprimandée par ses parents pour la première qu’elle a faite. Dans une récente discussion sur le film avec la chaîne YouTube My Village Show, rendue possible par Netflix, l’acteur a rappelé l’expérience.

L’interprète a répondu lorsqu’on lui a demandé si les lettres qu’elle avait écrites dans le film étaient réelles ou si elle faisait juste semblant. « Dans ce film, je les ai écrits selon les instructions du réalisateur. Mais dans la vraie vie, j’ai écrit une lettre une seule fois. J’ai écrit une lettre à un garçon, c’était dans mon enfance. Peut-être quand j’étais dans ma 7ème norme. J’ai été attrapé. Mes parents m’ont beaucoup frappé.

Lorsqu’on a posé la même question à sa co-star Rana Daggubati, il a dit qu’il en avait écrit une à son défunt grand-père, le cinéaste Daggubati Ramanaidu.

Il a dit: «Eh bien, j’en ai écrit un à mon grand-père à Karamchedu dans mon enfance. C’était tout. Je n’ai plus écrit de lettres à personne après ça.

Le 17 juin, Virata Parvam est sorti en salles, bien qu’il ait eu du mal à bien se comporter au box-office. Le 1er juillet, il a commencé à être diffusé sur Netflix. Venu Udugula a écrit et réalisé le film dramatique d’action romantique de la période Telugu, qui a été réalisé par Suresh Productions et SLV Cinemas. Avec Priyamani, le film met également en vedette Nandita Das, Zarina Wahab, Naveen Chandra, Easwari Rao et Sai Chand et se déroule dans la région de Telangana dans les années 1990 pendant le mouvement naxalite.