La cinquième tête de série Maria Sakkari absente, Jabeur jusqu’aux 16 dernières

La cinquième tête de série grecque, Maria Sakkari, a été éliminée de Wimbledon vendredi, perdant en deux sets contre la numéro 103 mondiale allemande Tatjana Maria.

Maria, 34 ans, qui n’est revenue sur le circuit qu’après un congé de maternité il y a moins d’un an, s’est imposée 6-3, 7-5 pour atteindre les huitièmes de finale d’un Grand Chelem pour la première fois.

Elle affrontera l’ancienne championne de Roland-Garros Jelena Ostapenko pour une place en quart de finale.

Jabeur fait une parade rapide

Personne ne pourrait reprocher au Tunisien Ons Jabeur d’avoir voulu quitter le court central de Wimbledon à la hâte vendredi.

C’est peut-être le théâtre de tennis le plus célèbre au monde et un endroit où quiconque prend une raquette rêve de jouer.

Mais lorsque les fans se blottissent dans des pulls en laine et enfilent des vestes d’hiver au plus fort de ce qui est censé être l’été britannique, Jabeur s’est assurée qu’elle ne traînait pas plus longtemps que nécessaire en envoyant l’ancienne numéro un junior Diane Parry 6-2 6-3 pour atteindre le quatrième tour.

La numéro deux mondiale avait fait preuve de peu de pitié lors de sa progression vers le troisième tour, passant moins de deux heures sur le court. Si elle n’avait pas été battue par Parry, classée 77e, lors du premier set à 5-0, elle aurait atteint les 16 derniers en passant moins de trois heures sur le terrain au cours des cinq premiers jours des championnats.

Cette pause a non seulement valu à Parry, 19 ans, l’une des quatre Françaises à atteindre le troisième tour, une ovation enthousiaste de la foule du court central, mais a également renforcé sa confiance en augmentant son jeu pour frapper de sublimes vainqueurs du revers à une main.

Bien que l’adolescente n’ait pas pu sauver le premier set, que Jabeur a scellé avec un as, elle est restée face à face avec la troisième tête de série dans le deuxième set jusqu’à 3-3.

Mais si elle avait des aspirations à éliminer la deuxième meilleure joueuse du monde lors d’un deuxième chelem consécutif, après avoir éliminé la numéro deux mondiale de l’époque Barbora Krejcikova à Roland Garros, Jabeur est rapidement intervenue pour donner le coup de grâce.

La Nord-Africaine de 27 ans a brisé Parry à l’amour lors du septième match et quelques instants plus tard, elle célébrait son passage dans les 16 derniers – après avoir été gardée sur le terrain pendant 68 minutes.

“C’était un super match pour moi. C’était bien de terminer le match en deux sets et j’espère pouvoir continuer à jouer de cette façon », a déclaré Jabeur alors qu’elle vise à améliorer son quart de finale de 2021 au All England Club.

Elle rencontrera ensuite la championne de Wimbledon 2018 Angelique Kerber ou la 24e tête de série belge Elise Mertens.

(Avec les contributions des agences)

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles, regardez les meilleures vidéos et la télévision en direct ici.