Chris Pincher: un député suspendu “demande une aide médicale” après des réclamations tâtonnantes

Chris Pincher, l’ancien whip en chef adjoint qui a démissionné après avoir été accusé d’avoir peloté deux hommes, a déclaré qu’il cherchait “un soutien médical professionnel”.

Dans un communiqué, il a également déclaré qu’il était “vraiment désolé” et qu’il coopérerait pleinement à l’enquête sur son comportement présumé dans un club privé à Londres.

Il a dramatiquement démissionné de son poste au gouvernement jeudi soir après l’émergence des revendications.

Mais il est resté député conservateur pendant encore 24 heures jusqu’à ce que Boris Johnson cède enfin aux pressions pour destituer le whip du parti.

Maintenant assis en tant qu’indépendant, M. Pincher se bat pour rester à la Chambre des communes face à l’opposition de ceux qui disent que sa position est intenable.

Dans un communiqué, il a déclaré: “Je respecte la décision du Premier ministre de suspendre le whip pendant qu’une enquête est en cours, et je coopérerai pleinement avec lui.

“Comme je l’ai dit au Premier ministre, j’ai beaucoup trop bu mercredi soir, ce qui m’a gêné et gêné les autres, et je suis vraiment désolé pour le bouleversement que j’ai causé.

“Le stress des derniers jours, qui s’est ajouté à celui des derniers mois, m’a fait accepter de bénéficier d’un accompagnement médical professionnel.

“Je suis en train de chercher cela maintenant, et j’espère pouvoir reprendre mes fonctions de circonscription dès que possible.”

M. Pincher a été nommé whip en chef adjoint en février, après avoir joué un rôle clé dans les tentatives de sauver l’emploi de M. Johnson à la suite du scandale du partygate.

Il est apparu vendredi que M. Johnson avait nommé M. Pincher au poste clé du gouvernement, bien qu’il soit conscient des doutes sur sa conduite.

La pression monte sur Boris Johnson pour qu’il expose ce qu’il savait et quand sur les allégations autour de M. Pincher.

Son ancien chef de cabinet Dominic Cummings, un critique du Premier ministre, a tweeté: “Si (Johnson) ne connaissait pas Pincher comme il le prétend, pourquoi l’a-t-il appelé à plusieurs reprises en riant dans le numéro 10 comme ‘pincher par nom pincher par nature « bien avant de le nommer… »

Une enquête parlementaire doit examiner les allégations contre M. Pincher.